En voilà un amas de termes médicaux... k'es ksè ksa????


alors, pour faire simple, ayant un genou qui côté interne n'a plus de ménisque,de cartilage et dont fémur et tibia s'usent...le tout avec douleur...c'est l'intervention que l'on m'a fait pour éviter la prothèse, car "vous êtes trop jeune", sans compter que s'il y a 2 ans, je ne voulais pas entendre parler de cette intervention-ci (si on revient en arrière, on était en plus toujours dans la suite de l'AVC de l'homme, ce qui ne simplifia rien, avec 5 monstres agés de 3 à 13 ans, hihihi)..mais là, si j'en étais arrivée à la fin du chemin sans intervention, la prothèse, c'était clairement hors de question!!!!!

Nous étions donc le 2 janvier 2014, où, après une journée normale je considère que j'ai fini et je veux aller dans le divan...sauf qu'en posant mon pied droit par terre une douleur me donnant le sentiment qu'on m'enfonce un poignard dans le genou m'a surprise ... pas graffff...on va aller dans le divan, soirée cool, bonne jnuit et ça sera passé...sauf que...NON, et donc, le samedi matin, l'homme est allé me chercher des béquilles à la pharmacie afin de ne pas poser mon poids sur mon pied droit mais de pouvoir bouger quand même.

Allez savoir pourquoi, c'est là que j'ai compris que c'était la fin de la route sans intervention...

Rdv chez notre médecin le mardi suivant et verdict...je dois aller passer une raisonnance magnétique, car c'est bel et bien la fin, mais la question est "mon genou permet-il toujours de faire cette intervention ou est-ce trop tard???" ...là, je réalise aussi qu'en fait, il y a 2 ans, c'était considéré comme une urgence de le faire...mais je pense que si l'orthopédiste n'a peut-être pas insisté suffisemment sur l'urgence, de mon côté, je ne pouvais pas l'envisager vu les circonstances...

Et là, patience et béquilles, avec l'aide de l'ostéopathe ont fait que j'ai pris mon mal en patience, finallement sans douleur jusqu'au 11 février, et le rdv chez l'orthopédiste... et verdict...ostéotomie machin truc bidule... pour le 18. Pourquoi sitôt??? parce qu'il va rejoindre une autre équipe dans un autre hopital à 45minutes d'ici si tout va bien, et que là où se trouve l'hopital pour m'opérer jusque fin mars, date de son changement, est à max 20 minutes de la maison et que je n'en veux pas plus pour l'homme qui s'il n'a pas gardé de séquelles de son AVC (autres que fatigue et mémoire, mais pour la seconde, c'est un mec, donc, hein, hihihi) doit quand même toujours faire attention avec le stress et la fatigue!

Nous voici le 18 février, 8h30 dans la chambre d'hopital, quand l'infirmière arrive, me dit que j'aurai une anesthésie rachidienne (donc pas générale, contrairement à ce que je pensais, mais finallement, c'est pas plus mal par rapport à la récupération!), et que je suis la première à me faire opérer à 9h!!!!

Petit vent de panique, par rapport à tout ce que j'avais pu lire en diagonale, car je me suis interdit d'en lire de trop, et encore plus d'en regarder des images, de peur de faire demi tour, hihihi... mais aussi rassurée, car je dois bien l'admettre, pour en avoir eu une il y a 15ans lorsqu'on m'a enlevé une partie du ménisque, j'avais gardé une très mauvaise impression de l'anesthésie générale, et puis, la peur de ne pas me réveiller était du coup partie aussi ;-)

J'oublie quelque chose qui paraitra débile pour certains, mais parlera peut-être à d'autres.

Lorsque j'ai dit à ma maman que je serai opérée (chose qui ne la réjouissait bien entendu pas, pas plus mon papa d'ailleurs!), elle m'a parlé d'un protocole homéopathique à suivre en cas d'intervention. Je l'ai pris, et l'ai suivi...encore maintenant d'ailleurs! Si jamais...un MP et je le communiquerai volontiers!

Donc, me voilà en salle d'op...je préviens la gentille infirmière de ma frousse carabinée des piqures et tout en bla blatant, elle me prépare pour l'intervention. Puis arrive l'ortho et son assistant...un drap bleu devant mon visage, mes jambes que je sens bouger, mais qui ne me répondent plus et des bruits... là, c'est mon cauchemard, alors que j'avais demandé à ce qu'on me mette dans les choux direct, ils ont cru que je résisterais...ben non, panique à bord assez rapidement au milieu des bruits (j'ai souvenir d'un marteau pique et de burin :p ), du coup, comme me le dira plus tard l'ortho "quand vous êtes en stress vous parlez tout le temps et l'anesthésiste vous a donné de quoi dormir pour ne pas me perturber"...ben oui, mais vous pouviez le faire depuis le début, je l'avais dit ;o)))

Puis, réveil dans une autre salle, en pleine forme en sentant mes gambettes endormies mais si j'ose pas bouger ma jambe droite, mes orteils à gauche bougent sans soucis!

Retour en chambre, l'après-midi se passe, visite de l'homme avec les monstres et honnêtement, si ce n'est une jambe que je n'ose bouger avec un bandage du pied au genou...rien ne permet de dire que j'ai subit cette intervention le matin même.

La nuit qui suivra, j'aurai quelques douleurs (plus dues aux 17 agrafes) et j'ai du emm^^ l'infirmière qui m'injectera de la morphine sur le coup de 5h...et là cauchemard...sentiment d'être dans un corps qui me réponds pas, stone, vertiges et nausées...horreur!!!! plus jamais on ne me donnera de la morphine, je le promets!!!! car cela s'est transformé en vomissements le soir suivant. Là, faut imaginer la nana qui peut pas mettre le pied à terre, devoir courir en béquilles jusqu'à la toilette...après coup, j'en ri, mais sur le moment...pas trop hihihi...du coup, là, à 20h, lendemain soir de l'intervention, j'ai dit à l'infirmière que je ne prenais plus rien, donc, pas de médocs, que je laissais à mon estomac le temps de se remettre...et rien pris jusqu'au lendemain 4h ...et donc, j'ai fais quasi 12h sans médocs (même ça ça ne passait pas!)...et ZERO douleur!!!! surprenant par rapport à mes lectures!

C'est lors de cette journée dans les vappes que l'ortho est passé me voir, me faire mettre une atèle amovible afin d'immobiliser la jambe, et qu'on m'a enlevé le pensement, et où j'ai demandé à l'infirmier qui faisait le soin de prendre le truc en photo...impossible à regarder pour moi dans l'immédiat, mais dont il a dit que c'était "beau" (je vois pas comment une suture de 17 agrafes peut être belle,et encore moins chez une fille, même si je suis pas du genre miss coquette à la base, mais bon :p)

Le jour suivant, c'est celui où je rentre à la maison. quid médocs?quid suite? on aura les documents etc pour midi et là, l'homme a une belle idée..;prendre l'air et aller manger en amoureux...ouiiiiiiiii...le tout ...en chaise roulante!

Celle-là, la chaise...j'avais accepté qu'on en loue une pour ne pas avoir à discuter avec l'homme, mais mainenant, je peux vous dire que je l'en remercie, car elle est devenue une alliée carabinée dans ma remise sur pieds!!!
Certes, nous avons une maison qui le permet, ce qui facilite bien les choses, puis nous avons bougé ce qu'il fallait pour que je puisse être complètement autonome la journée, tout en restant en chaise...ça parait con, mais au vu des pressions pas agréables que je ressents lorsque je monte ou descends l'escalier (matin et soir pour dodo), je pense que ça fait une trèèèès grosse différence par rapport à d'autres vécus, car jusqu'au 11mars, je suis interdite de poser le pied à terre...

Les loisirs créatifs m'aident beaucoup aussi, car malgré tout je continue de faire plein de choses et ai donc peu de temps pour m'ennuyer ou quoi de la journée.A cela, j'ajoute le Scrabble sur la DS, hihihi

Je surveille aussi très fort mon alimentation, ayant lu que beaucoup prennent pas mal de poids durant l'immobilisation, faute d'activité ou pour compenser...problématique que je connais bien que celle du poids, donc, je préfère prévenir que guérir ;o))

L'homme m'emmene en balade quand il rentre du boulot,ou dès qu'une oportunité se présente ce qui me fait aussi un bien fou !!!

Des potes ou la famille prennet l'un ou l'autre des monstres,à diverses reprises, qui du coup font plein de choses et ne subissent pas trop non plus ... même si l'opération/hôpital réveillait des choses pas gloups chez les 2 plus jeunes à la base...

Enfin bref, vous comprendrez qu'un tas de "petites" choses font que je ne vis pas mal du tout cette période de "cicatrisation".

Et les douleurs????? ben je n'en ai quasi pas...les agrafes m'ont bien embêtées pendant une bonne semaine, mais en dehors, ma jambe a beau être un gros bleu (jaune, rouge, bleu, mauve, noir, etc...selon l'endroit) et avoir gardé un volume quasi double de sa taille réelle quasi 10 jours, j'ai bien une zone sensible au toucher ou des trucs qui font penser à de petites décharges électriques, en dehors...rien!!!

Les médocs???? une fois rentrée, ce furent 2 ibuprofen 800 et 2 dafalgan 1g, puis une semaine plus tard, j'étais déjà descendue à 3 ibuprofen 400 ... et je ne m'amuse pas à crâner ou quoi, promis...après, parait que mon seuil de douleur est peut-être différent et moins rapide que d'autres, mais voilà!

Question pratique, je vis avec des patalons de jogging car si je ne suis pas fan de ce type de tenue, c'est quand même ce qu'il y a de plus fonctionnel, puis je retrouve une forme de souplesse longtemps oubliée en arrivant au bout de 10 jours à mettre seule ma chaussette au pied droit hihihi

Là, nous sommes à J+ 2 semaines: ma jambe a bien dégonflé (la cuisse perdu une bonne partie de sa masse musculaire, mais ça c'était prévisible!), et les hématomes s'atténuent bien... Je sais même remettre une chaussure (kikers étant ma marque favorite, même si je la lasse large, elle tient et je n'ai pas mal!) quelques heures... pour les médocs, je pense que l'ibu de 400 de midi va disparaitre tout bientôt, car en douleur, j'ai réussi à trouver une image de ce que je ressens..C'est un peu comme quand on s'érafle fort (un peu à sang quoi!) et que la peau reste à vif...donc, on douille, mais tout à fait supportable en fait! et à l'intérieur, outre quelques sensations de décharges électriques plus ou moins forte et pas très fréquentes, toujours rien!!!!

Prochaine étape, l'enlèvement des agrafes :p ...elle se fera en 2 fois, d'après les explications de l'infirmière, afin de ne pas me faire trop douiller en une fois et puis aussi, pour que si l'une pose soucis, il ne soit pas trop important. Elle trouve par ailleurs que la cicatrice sera belle...à voir :p

Ca y est, les agrafes ont été enlevées à J+15 et toutes en même temps, car tout était bien cicatrisé. J'ai bien douillé, car avec ce gentil (mwouais) psoriasis, certaies étaient bien cicatrisées dans la peau, surtout dans la partie haute, vers le genou... par contre, si j'ai eu peur toute l'après midi qui a suivi que tout se réouvre (ben oui, on est con parfois, je sais!), je vous promets qu'elles étaient bien l'origine de la majeure partie de mes douleurs, car sitôt les sensations de picotements liés au soin à l'isobétadine avec alcool, ben plus rien...et si je suis incapable de regarder le rendu sur ma jambe, sur photo, j'ai pu voir que la peau toute boursoufflée s'est direct aplatie en partie... c'est "rigolo!"

Cela a signé aussi la fin des médocs...

Je mettrai à la fin de ce post quelques photos avec explications de quand elles ont été prises, non pas pour choquer, être plainte ou quoi, mais juste parce que j'aurais aimé savoir à quoi tout cela pouvait ressembler, et soit je ne suis pas douée, soit je n'en ai pas trouvé, et si j'avais vu ça, je pense sincèrement que j'aurais bien moins stressé avant...car les seules que je trouvais étaient des de l'opération en cours ou du même genre, donc, je les zappais direct histoire de ne pas m'effrayer davantage!

Là, nous sommes à J+ 18 et plus de décharges, plus de douleurs sur la cicatrice, juste par moment cette sensation de jambe éraflée qui me rappelle pourquoi je suis en chaise roulante ;o))

Ah, puis parmi les "conseils" que j'ai envie de partager... faire attention à comment on se positionne pour manger, pour faire diverses choses, car j'ai quand même réussi à me bloquer le bras droit ainsi que la nuque...en faisant une pâte pour un gâteau aux noisettes :p heureusement j'ai une ostéopathe super top qui m'a décoincé tout ça;mais bon, il est évident que l'une de mes amies en terme de truc pratique est...la tablette qu'on pose sur ses genoux afin (à la base) de mettre un ordi ou quoi ...c'est elle qui me permet de rester dans une position équilibrée pour faire un tas de choses!

Dernière visite de l'infirmière (en fait, j'en aurai eu 4 différentes, dont la chef 3 fois, notamment pour enlever mes agrafes et 2 jours plus tard pour voir comment la cicatrice évoluait!)... première fois avec celle-ci, impressionnée de ce que j'avais eu ce type d'intervention "si jeune et dynamique", et impressionnée de voir comment était déjà ma cicatrice après 20 jours...et pour moi, grande première..j'ai osé regarder ma cicatrice en vrai, car si je l'ai vue sur photos dans les heures qui suivaient les prises de vue...je dois avouer que sur ma jambe, je manquais à chaque fois de tourner de l'oeil :p

Etape suivante, J+21 et revoir l'orthopédiste pour savoir si je peux commencer la rééducation et voir quelle sera ma suite ...

Ca y est, j'ai revu l'orthopédiste et ...tout semble parfait d'après lui et feu vert pour la rééducation, avec à ce jours 20 séances à raison de 3/semaine. je le revois avec radio dans 1 mois. j'ai aperçu la radio de mon tibia sur l'écran, trop bizarre...

C'éait étrange, car il a fait un peu bouger ma jambe, et j'ai vraiment le sentiment qu'elle n'est plus à la place que mon cerveau imagine...il pliait légèrement le genou, et j'avais le sentiment qu'il tirait le bas de la jambe vers l'extérieur :p ...après, vu que feu vert pour poser le pied au sol SANS appui ... j'ai tenté de mettre mes 2 pieds côte à côte, sans regarder...ben, j'avais 2 pas d'écart entre les 2, je comprends du coup mieux quand il a dit que le kiné allait aider le cerveau et la jambe hihihi

Rendez-vous chez le kiné pris (en plus j'ai la chance d'en avoir un bon à 3minutes à pied de la maison)...et première séance (plus prise de connaissance, voir ce que ma jambe fait/ne fait plus, etc..) à J+23 ... Beaucoup d'apréhension chez moi, car peur d'avoir mal, peur du contact sur la zone "insensible" de mon tibia, qu'il touche à la cicatrice, etc.... tout ça envolé, car il fait attention et comme il m'a clairement dit, s'il ne se tracasse pas, c'est qu'il n'y a pas de raison de...Et si j'ai mal, tant pis, dans le sens où la douleur n'est pas "importante" ou à risque... j'aime cette mentalité, car j'ai un peu la même hihihiPar ailleurs, lui aussi trouve que ma cicatrice est belle ... et pour la zone insensible, il dit que cela peut prendre jusqu'à 2 ans, mais que si passé ce cap ça reste, ce sera ainsi à vie...honnêtement, cela me tracasse peu, juste pour le moment tant que je ne remarche pas, car j'ai plus peur de me faire mal sans m'en apercevoir, mais vu que c'est "juste" la peau, le risque est faible, donc...basta!!!!

Je vais finir par y croire...à cette belle cicatrice...reste le verdict de la dermato le 27, mais honnêtement, si elle va dans le même sens...je serai forcée d'admettre hihihi ... en tout cas, je me familiarise avec et ose la toucher... c'est déjà pas mal, non????

Alors, voilà, nous sommes donc le vendredi 14 mars, et finallement, contrairement à mon envie première, je poste cette première partie, car là, avec la kiné/rééducation, ça va prendre le temps qu'il faurda et si j'attends la fin de tout...ben ... de 3 à 6 mois encore, donc...voilà... on continue, le moral est pour de vrai au top comme il l'est (certes avec quelques coups de mou, genre la veille du rdv à J+21, dus à l'inconnue, etc..) depuis que je sais que je serai opérée et que ce n'est pas la prothèse... je n'irai pas jusqu'à dire que je revis, mais une chose est sure, mes changements opérés depuis juillet dernier continuent et me conviennent à merveille...la vie calme, cool, sereine...si elle n'est jamais (peut-être) acquise, est belle comme elle l'est aujourd'hui et peut durer bien longtemps de la sorte!!!!
J'ai envie de dire ce petit mot de 5 lettres si petit et pourtant si important pour moi...

MERCI à mon namoureux qui est là tout le temps et est unn soutien sans faille,nos As, qui s'ils sont parfois chiants (ben oui, des ados quoi!) m'aident pas mal, mes parents, ma frangine,Marie-Anne, Dominique et Adeline, et puis...tous ceux qui me soutiennent et me boostent via leurs messages!!!!!!!!

merci

Ps: pour les photos, je cherche le moyen de les mettre sans qu'elles soient d'office visibles, car je ne voudrais absolument pas choquer qui que ce soit, et que perso, il m'a quand même fallu pas mal de temps pour oser regarder, même si dans l'absolu ce n'est pas de l'horeur...c'est ma jambe ;o))

elles sont par ici